Edition 202001GC02
Accueil et accompagnement des publics< retour
Les corps en présence
« La dimension du corps dans la relation éducative en groupe....Opportunités et limites »
Présentation:

La dimension relationnelle au cœur de la prise en charge des adolescents nécessite des qualités d’écoute mais convoque également  une implication corporelle, une présence. Les attitudes, les regards échangés ou évités sont autant de façons, d’apprivoiser le lien ou au contraire de se fermer à la relation.

Dans la prise en charge du groupe au travers de la vie quotidienne, des médiations sportives ou culturelles, la dimension corporelle –du professionnel et du groupe d’adolescents- est mobilisée de façon spécifique. Comment le professionnel peut-il lire et comprendre –le corps en groupe- et déployer une façon de s’y prendre, susceptible d’accompagner et  limiter les risques de débordements émotionnels ?

Par ailleurs, la prise en charge d’adolescents relevant parfois du soin psychiatrique expose les professionnels à des comportements extrêmes qui mettent à mal leur capacité de contenance. Ainsi, l’agressivité et la violence –physique, verbale ou non verbale, rendues manifestes au travers de conduites d’opposition, de passivité ou d’indifférence– créent un climat particulier, voire délétère au quotidien.

Des sentiments d’échec, d’impuissance et d’épuisement peuvent s’installer progressivement –quelque fois durablement– chez les professionnels, amoindrissant leur capacité à mobiliser leurs ressources. Pris dans l’étau de leur propre souffrance, les professionnels n’entendent plus ou ne repèrent plus qu’au-delà des manifestations amplifiées d’agressivité, de crises, les jeunes expriment aussi ou d’abord, à corps et à cris, l’impasse dans laquelle ils se trouvent.

Comment rester réceptif au corps des adolescents malgré le contexte, les exigences, les habitudes ? Comment ne pas se laisser enfermer par une manière trop opérationnelle d’accompagner un groupe ? Comment anticiper, prévenir ou faire face aux situations d’agressivité, de violence et de crise tout en développant une posture professionnelle authentique ?

Objectifs:

Se sensibiliser au langage du corps –langage non verbal- comme moyen de communication et l’intégrer à sa pratique professionnelle :

  • Développer des compétences d’écoute du corps, d’observation et d’accordage relationnel.
  • Déployer des qualités de présence relationnelle.
  • Accéder au toucher relationnel adapté au sein de l’accompagnement éducatif.
  • Signifier par une posture du corps et une juste distance relationnelle le respect de l’espace de l’adolescent.

Développer des dispositions de bienveillance et de non-intrusion :

  • Accéder à une meilleure écoute de l’intimité  des adolescents.
  • Repérer les enjeux de transgression des limites et d’intrusion de l’intimité.

Contenir un groupe :

  • Poser un cadre en groupe et le tenir.
  • Savoir écouter et comprendre les enjeux psychiques et émotionnels qui sous-tendent les interactions dans un groupe, notamment d’un point de vue de la communication non verbale.
  • Repérer et contenir, par sa posture corporelle, l’émergence des manifestations émotionnelles en situation groupale.
  • Identifier les facteurs de risques et les signes d’alertes des conduites agressives (hétéro et auto-agressivité) et de violence.
Contenu:

Psychologie clinique

Les 4 thématiques de la dimension corporelle dans la relation éducative :

  • Le regard : le regard dans les relations précoces mère/bébé ; les items sensoriels du regard et l’impact émotionnel du regard ; savoir utiliser le regard pour communiquer.
  • Le toucher : langage du corps, mémoire du corps et angoisses archaïques ; concept du moi-peau, de handing et holding ; concept de régression ; concept d’impact émotionnel du toucher.
  • La distance relationnelle.
  • L’érotisation du lien :  cadre et de limites.

Approche psychanalytique des groupes

  • Les principaux concepts psychanalytiques de groupe : fonction alpha, de fonction contenante, enveloppes psychiques, Moi peau ….
Méthodes pédagogiques:
  • Expositive: apports théoriques, interactions avec le groupe et construction de compétences.
  • Participative : inteactions vaec le groupe, partages d’expérience et construction de connaissances transférables au sein des équipes.
  • Active : jeux de rôle, exercices pratiques impliquant le regard, les gestes du toucher, la posture du corps, la lecture sensitive, jeux de rôle à partir de situations cliniques amenées par le formateur et/ou les participants. Exercices pratiques impliquant le regard, les gestes du toucher, la posture du corps, la lecture sensitive.

Ces formations peuvent vous interesser

« Processus et enjeux éducatifs »
01GC20
Dijon (Grand Centre)
« Quand un et un font trois »
01GC17
Dijon (Grand Centre)
Dates:
Du Lundi 10 février 2020 - 09:30 au Mercredi 12 février 2020 - 17:00
Sessions:

1 session de 3 jours

Durée:
18 heures
Date limite de réception des candidatures:
Vendredi 27 décembre 2019
École(s) organisatrice(s):
ENPJJ - Service de la Formation - PTF Grand Centre
Lieu:

Dijon

Responsable(s) de session:
Sylvie ANNE - Formatrice ptf-dijon@justice.fr
Intervenant(s):
Jean-Marie NOUBIA
Psychologue clinicien formé à l’approche psychanalytique des groupes, ancien footballeur professionnel
Public visé:
Tout public PJJ
Effectif / Nombre de places:
15 places SP
Thème:
Relation éducative

Les corps en présence